Gebeyehu Qanqe

Gebeyehu Qanqe dirige sa station de séchage au centre du village de Wegida où il a produit cette année 85 sacs de café de catégorie 1, séché à l’ombre. Il utilise des cafés de sa propre ferme et travaille avec les membres de sa famille voisine tous situés à proximité du centre du village de Wegida. Gebeyehu a travaillé auparavant avec d’autres membres du groupe Jabanto (groupement de producteurs dans la région).

Pratiques agricoles 

Gebeyehu Qanqe, passionné par le traitement naturel du café est le premier membre de Jabanto à amener de l’ombre dans les dernières étapes de son séchage. Cela garantit que la cerise ne chauffe jamais au-dessus de 40 °C lors de sa perte d’humidité, maintient la structure cellulaire du café et une activité de l’eau stable.

Ce process amène une tasse de qualité, très lisse et propre, et assure la longévité du café tout au long de l’année. Entremêlant caféiers et cultures vivrières courantes dans la région de Gédéo telles que l’enset et le taro, les fermes de Gebeyehu Qanqe sont des cultures de jardin. Il est donc primordial de travailler de manière biologique en fertilisant avec du compost biologique durant l’hors saison et en élaguant soigneusement les arbres pour tirer le meilleur parti des nutriments actifs.

Gebeyehu et sa famille ont toujours cultivé en utilisant des méthodes traditionnelles telles que le compostage biologique et n’utilisent jamais de pesticides ou d’engrais chimiques. Il sélectionne des variétés locales à succès parmi ses meilleurs arbres qui mutent des 3 variétés de base de la région, Kurume, Dega et Walichu, ainsi que les variétés Jimma 74110 & 74112.

 

Process

Le café est cueilli à la main et amené directement sur les lits de séchage dans l’après-midi. Plonger les cerises dans l’eau ainsi que le tri manuel sont utilisés pour trier les cerises mûres, trop mûres et endommagées par les insectes, ne laissant que des cerises rouges bien mûres sur les lits de séchage surélevés.

Le café est couvert pendant la nuit et en cas de pluie pour éviter une ré-humidification. Il est également couvert à midi lorsque le temps est trop chaud pour assurer un séchage uniforme et régulier de la cerise. Au total, 11 kilos de cerises rouges par mètre carré sont répartis sur les lits de séchage. Pour maintenir un séchage uniforme parmi les grains, les cerises de café sont retournées manuellement six fois par jour.

A partir du 15ème jour de séchage, l’évolution de la perte d’humidité est surveillée quotidiennement pour s’assurer que la parche de café est retirée des lits de séchage lorsque le taux d’humidité atteint la perfection, entre 9,5% et 10,5%. En raison du séchage à l’ombre de ses cafés cette année, Gebeyehu Qanqe a terminé le séchage de son café après 28 jours considérablement longs.